Faire vivre un restaurant en période de crise sanitaire

 

Dans une période inédite liée à la crise sanitaire mondiale que nous traversons depuis l’arrivée de la pandémie de nouveau Coronavirus Covid-19, toutes les activités économiques n’ont pas été impactées de la même manière. Si certains commerces essentiels ont pu continuer à travailler grâce à un protocole sanitaire, ce dernier, si strict soit-il, n’aura pas permis d’éviter plusieurs périodes de fermeture pour d’autres activités économiques et en particulier les restaurants.

En effet, à l’exception des bars et des discothèques, les restaurants font partie des activités les plus impactées par les conséquences économiques de l’épidémie de Coronavirus.

Et cet impact est d’autant plus grand qu’outre les périodes de fermetures pures et simples, chaque restaurant a dû faire face à des restrictions importantes le faisant travailler bien en-deça de ses capacités habituelles entre deux confinements.

Mais si les pertes liées à cette crise n’auront pas pu être compensées, certains professionnels auront su faire preuve d’une grande inventivité et d’une grande réactivité pour faire évoluer leur activité de manière à continuer à travailler et donc à faire vivre leur commerce. Un grand mérite qu’il fallait souligner et pour lequel nous allons évoquer quelques-uns des moyens utilisés.

Cuisine à emporter

Quand on va au restaurant, on profite essentiellement de deux services :

  • une cuisine savoureuse préparée par un chef cuistot,
  • profiter d’un moment de convivialité en se faisant servir les plats à table.

Si le deuxième point pose des problèmes dans de nombreuses situations par rapport aux mesures sanitaires qui ont été prises, il n’en demeure pas moins que vous ou votre chef cuistot n’avez pas perdu votre talent de cuisinier et que les produits que vous avez l’habitude de servir sont toujours aussi bons.

Alors si vous ne pouvez plus venir au restaurant, il fallait que le restaurant vienne à vous. Et le modèle économique du « à emporter » a lui, porté par nos nouvelles habitudes, le vent en poupe à la faveur de ce que l’on appelle le click and collect.

Certes, il aura fallu pour les restauranteurs et restauratrices qui l’ont adopté et qui n’étaient pas équipés pour cela investir en se dotant d’un site Internet permettant ce click and collect. Il aura aussi fallu parfois pour pouvoir utiliser à ce mode de restauration investir dans du matériel de cuisine professionnel adapté sur un site prévu à cet effet comme cuisine-professionnelle.pro par exemple, mais au moins l’activité n’était pas complètement à l’arrêt et vous avez pu garder le contact avec vos clients dans une période difficile.

Livraison à domicile

Certains restaurateurs et certaines restauratrices ont opté, qu’ils aient mis en place un click and collect ou non d’ailleurs, pour la livraison à domicile. Là aussi, il aura fallu s’adapter en conséquence en matière de matériel de cuisine professionnel comme celui qu’utilisent habituellement les traiteurs et d’organisation logistique pour que tout puisse tourner correctement mais l’idée de faire en sorte que le restaurant aille aux clients dans la mesure où l’inverse n’était plus possible était là aussi. Un sérieux défi que beaucoup ont su relever avec brio, continuant à faire vivre leur cuisine dans les deux sens du terme.

Extension d’activité

Si les deux moyens que nous venons d’évoquer ont permis aux restaurants de continuer à faire profiter leurs clients de leur cuisine, certains ont aussi choisi d’étendre leur activité tout en restant dans le domaine du commerce de restauration comme avec la vente de produits alimentaires et / ou de plats préparés. Quel que soit le ou les moyens utilisés, avoir su faire preuve de résilience dans de telles circonstances en utilisant les nouvelles technologies et habitudes pour pouvoir maintenir son activité mérite un grand coup de chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.