Entreprise : comment bien cercler vos colis ?

Étape essentielle dans l’emballage et le conditionnement des colis, le cerclage est utile à plus d’un titre. Cette opération consiste à fermer un carton ou une palette, en l’entourant à l’aide de liens de cerclage ou de feuillards (au minimum deux).

Le cerclage a pour objectif de garantir la sécurité et l’intégrité de la palette ou du colis pendant l’étape du transport. Il permet de maintenir le contenu d’un carton pour qu’il ne tombe pas, de compacter les charges pour gagner du volume, et de réunir ensemble un ensemble d’objets dans un même conteneur.

Dans le processus de conditionnement et de palettisation des marchandises, le cerclage constitue la dernière étape, qui assure une protection idéale ou une fermeture efficace des colis présents sur une palette. L’ouverture des cartons se fait en découpant les feuillards.

Pour tout savoir sur le cerclage et les feuillards, ainsi que sur la manière de bien effectuer cette opération, lisez ceci.

Le cerclage, pour quels secteurs ?

Les produits à transporter ont souvent besoin d’être cerclés sur des palettes ou bien conditionnés dans des cartons avant d’être cerclés. Plusieurs secteurs utilisent cette technique pour protéger et sécuriser les marchandises.

La logistique utilise le cerclage des palettes et des cartons pour assurer une haute protection des charges à transporter, en empêchant les emballages de se défaire et de laisser tomber les contenus des colis. Le conditionnement et le transport de marchandises sont au cœur de l’activité du secteur de la logistique.

Les palettes et les feuillards sont également utilisés dans les industries du bois et du carton ondulé, pour transporter le bois transformé en panneaux ou des cartons aplatis en grande quantité. Pour cercler correctement des panneaux de bois, et les maintenir fermement sur la palette, il faut utiliser une grande quantité de feuillards, et opter pour un cerclage vertical. Le carton ondulé a besoin d’un cerclage ferme, en utilisant un feuillard de tension élevée et de relâchement faible, afin de réussir à la fois à maintenir le carton et à ne pas le déformer.

De même, le secteur de l’industrie graphique est très exigeant en termes d’efficacité et de rapidité, notamment en ce qui concerne les journaux et magazines. Dans ce cadre, le cerclage doit se faire à l’aide d’un feuillard spécifique, à une vitesse de 50 cycles par minute. Dans ce secteur, le feuillard doit être très résistant à l’usure et à l’abrasion, avec un déroulement rapide.

Par ailleurs, le secteur de la métallurgie utilise des équipements qui pèsent lourd, et qui ont des tailles différentes, comme des plaques, des tuyaux, des bobines ou des profilés. Pour transporter ces éléments, il faut arriver à obtenir une charge compacte et solidaire, en les cerclant au moyen de feuillards à tension élevée et constante.

Enfin, le cerclage est utile dans l’industrie des matériaux de construction. Ce secteur utilise en effet de nombreux équipements aux formes diverses, comme les tuiles, les briques, le carrelage, ou le pavé. Le cerclage des matériaux de construction doit permettre de sécuriser la charge et la solidariser, à l’aide d’une force de maintien élevée et constante.

Les feuillards de cerclage

Ces éléments constituent les principaux équipements nécessaires à l’opération de cerclage. Lesfeuillards de cerclage se placent autour de la palette ou du carton, pour garantir que rien ne s’échappe. Ils se présentent sous forme de bobines de plusieurs centaines de mètres de long, et ils sont fabriqués en polypropylène, en polyester, en textile, ou en acier, selon le poids de la charge à cercler.

Le feuillard en acier est adapté pour les charges très lourdes, allant jusqu’à deux tonnes. Il possède une très haute résistance à la rupture, et garde ses propriétés mécaniques, même après de nombreuses utilisations. Ce feuillard reste parfaitement tendu pendant l’étape de transport, et c’est pourquoi il est utilisé dans le cerclage des éléments non compressibles, comme le béton et autres matériaux de construction.

Quels outils sont nécessaires au cerclage ?

Lors du cerclage, l’assemblage des deux extrémités d’un feuillard nécessite l’utilisation d’un tendeur, d’une cercleuse et d’un dévidoir.

Le tendeur, comme son nom l’indique, sert à tendre le feuillard pour attacher les deux extrémités. Il faut alors placer la boucle de cerclage et couper le feuillard.

La cercleuse est aussi appelée tendeur-sertisseur. C’est une sorte de tendeur, mais qui sertit le feuillard en plus de le tendre, avant de le couper. Sertir un feuillard consiste à appliquer une chape sur les deux extrémités en serrant fort pour qu’elles restent collées, et garantir ainsi que le feuillard se maintienne autour du carton ou de la palette.

Quant au dévidoir de feuillard, il sert à dérouler la bobine pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres de long. Son bac de rangement situé au niveau de la poignée permet de ranger les autres outils comme la cercleuse et le tendeur.

A côté des outils, le cerclage utilise également des consommables, comme la boucle de cerclage, la chape de sertissage, ainsi que les agrafes.

La boucle de cerclage permet d’effectuer un cerclage manuel, en plaçant tout simplement le feuillard dans la boucle, comme dans une ceinture. Il suffit alors de tirer sur l’une des extrémités de la boucle pour la fermer, soit avec un tendeur soit manuellement.

La chape de sertissage s’utilise en reliant ses deux extrémités sur le feuillard pour le bloquer, en utilisant une cercleuse.

Les agrafes sont utilisées pour les fonds de carton, elles assurent leur robustesse et empêchent que le contenu n’ouvre le bas du colis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.